L'image a pour but d'illustrer l'article portant sur l'upcycling

LA TENDANCE À SUIVRE DE (très) PRÈS : L’UPCYCLING !

« Faire du beau avec du vieux », « Rien ne se perd, tout se transforme »… Ces doux mantras qui inondent nos réseaux et titillent notre esprit écologique en phase de réveil ET notre esprit créatif trop souvent enfoui, mettent en lumière cette jolie tendance qui ne nous aura pas échappés : l’upcycling ! Et on avoue que chez MOOM, on est évidemment fans du concept ! Ça vient d’où ? C’est quoi ? Ça sert à quoi ? Allez zou, on vous raconte !

L’UPCYCLING IS THE NEW RECYCLAGE !

Do you speak english ? Upcycling se traduit littéralement par le surcyclage ou le recyclage par le haut… Toujours pas très clair, isn’t it ? En fait, il s’agit tout simplement de récupérer un objet destiné à devenir un déchet, et de le transformer en un nouvel objet, lui offrant ainsi une seconde vie ! On parle alors d’upcycling, ou de surcyclage, puisque l’objet en question devient plus « précieux », avec une valeur plus importante.

Pour la petite histoire, nous devons le terme upcycling à Reiner Pilz, un ingénieur allemand qui en 1990, affligé par la gestion des tonnes de déchets de son pays, oppose le recyclage traditionnel (ou downcycling) qui détruit tout, à l’upcycling qui fait gagner de la valeur aux déchets, concept bien plus intéressant à ses yeux (et on est carrément d’accord avec lui). Mais le principe d’upcycling est réellement né dans les pays en voie de développement, par besoin et nécessité, l’accès aux biens de consommation étant plus limité.

Mais aujourd’hui, c’est en occident que l’upcycling fait de plus en plus d’adeptes, parce que les sujets écologiques résonnent plus fort et que le home made, simple et ludique, n’a jamais été autant valorisé.

TOUS GAGNANTS AVEC L’UPCYCLING !

Bon, évidemment, la première grande gagnante de l’upcycling c’est la planète (youhou !!!), puisque le but de l’opération est bien de créer un nouveau produit à partir d’un ancien, évitant ainsi de produire de la matière et donc de puiser dans les ressources naturelles, plus précieuses que jamais, surtout quand on sait que le jour de dépassement de la terre arrive de plus en plus tôt dans l’année.

L’upcycling permet aussi la réduction de déchets. Et là encore, la planète nous dit merci puisque le traitement des déchets consomme beaucoup (trop) d’énergie !

Autre point positif qui s’adresse ici aux citoyens : les économies réalisées grâce à l’upcycling ! On a besoin d’un joli vase rose nude qui irait trop bien avec le petit cadre posé sur le piano ? Et bien au lieu de l’acheter, on récupère un bidon de lessive vide, on le peint et hop, on a le vase de nos rêves, gratuitement ou presque !

Et puis on n’a rien contre Ikea et Maisons du monde (loin de là), mais avouons quand même que l’idée d’avoir un objet de déco ou une fringue uniques, créés de nos petites mains, et qu’on ne trouvera nulle part ailleurs, c’est carrément canon, non ?

ILS UPCYCLENT, ILS ONT TOUT COMPRIS !

C’est bien beau tout ça, on n’a pas tous le temps, l’envie, le talent, de créer des objets de déco ou des vêtements de ses propres mains !

Alors la bonne nouvelle, c’est que des marques pratiquent l’upcycling pour nous 🙂

LA VIE EST BELT fabrique depuis 2017 des ceintures à partir de pneus de vélo, de chambres à air et de tuyaux d’incendie. Et en plus d’œuvrer pour la dépollution de la planète, ils donnent un coup de pouce à la région puisque tout est produit en local, par des personnes en situation de handicap. MOOM <3 La vie est Belt !

> Voir le site !

LES RÉCOUPETTES, ce sont 3 amies qui en 2018 ont décidé de créer une asso qui récupère des textiles de seconde main pour les upcycler en accessoires zéro déchet. Des éponges grattantes en corde de jute, des carrés démaquillants en coton, des sachés en coton et lin pour infuser le thé… des objets du quotidien utiles et réutilisables ! MOOM <3 Les récoupettes !

> Voir le site !

SAINT LAZARE propose une gamme d’accessoires de mode élégants et durables, conçus et fabriqués localement et de façon artisanale à partir de matières upcyclées. De la maroquinerie, des ceintures, des bijoux, des bretelles, des nœuds pap’… MOOM <3 Saint Lazare !

> Voir le site !

Aujourd’hui pratiqué par les citoyens eux-mêmes ou par quelques petites start-up, l’upcycling essaye petit à petit de s’insérer dans des processus de production à plus grande échelle, pour devenir, un jour on l’espère, un des piliers de l’économie circulaire.

Sur ces bonnes paroles,

🌱 See you MooM 🌱

Vous avez aimé cet article ?

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux ! 👇

Facebook Instagram LinkedIn

Partagez-le si le coeur vous en dit !

Laisser un commentaire